arrow-thincheckemaillocationphone

Vous êtes ici

26 mai 2016

Les français au travail, des pessimistes ?

Environnement économique morose, marché de l'emploi en berne… Les Français, bien connus pour leur pessimisme, ne le sont pas moins au travail, et positionnent la France en dessous de la moyenne des pays interrogés.

Avec 67 % de salariés qui s'estiment satisfaits de leur bien-être au travail, 7 points de moins que son voisin allemand, la France se place en bas du classement, juste avant la Turquie, l'Italie et le Japon.
 

Une pesanteur bien installée

Pourquoi ? D'abord, parce qu'à peine plus d'un Français sur deux considère que leur entreprise met en place des politiques actives en matière de bien-être au travail. Ensuite, parce qu'ils estiment principalement qu'ils manquent d'attention et de considération de la part de leur hiérarchie, mais aussi parce qu'ils sont peu confiants quant à leur avenir professionnel au sein de leur entreprise. S'ils sont, pour la plupart des items, alignés avec les autres salariés, ils ne sont par exemple que 55 % à considérer que leur hiérarchie se préoccupe de leurs compétences et de leur formation (contre une moyenne de 61 %, tous pays confondus).

Peu de confiance en leur propre avenir professionnel, peu de confiance dans l'avenir de leur pays. De manière prévisible, le contexte économique touche en majorité les salariés hexagonaux, qui sont une faible minorité (38 %) à avoir confiance dans l'avenir de la France, quand la moyenne des pays interrogés est majoritaire (54 %).

 

 

Mais des raisons d'espérer

Pourtant, ces mêmes salariés, tous secteurs et tous niveaux confondus, sont globalement confiants quand il s'agit de l'avenir de leur entreprise. Leur principale préoccupation se fixe donc dans le niveau de leur salaire (47 %) et dans une moindre mesure le maintien de leur emploi (33 %), la majorité des Français (56 %) restant insatisfaite de son pouvoir d'achat. Ils attendent d'abord que leur employeur s'implique de façon prioritaire dans l'aide à la santé, l'aide aux transports et la restauration lors de la pause-déjeuner (respectivement 43 %, 40 % et 36 %).

Source : Baromètre Edenred-Ipsos 2016 sur le bien-être au travail des salariés dans le monde (14 400 salariés intérrogés dans 15 pays)

Panel en France : échantillon représentatif de 3 000 salariés (âgés de 18 ans et plus, hors professions libérales, agriculteurs, artisans, commerçants...)

Tout savoir sur le baromètre Edenred-IPSOS

À la une

Actualité • Responsabilité sociétale

10 ans du programme FOOD : une meilleure alimentation à la...

27 février 2020

Communiqué de presse • Finance

Résultats annuels 2019

26 février 2020

Actualité • Communication

Découvrez le site d'Edenred Corporate Payment

25 février 2020

Actualité • Récompenses

PPS à l’honneur lors de la cérémonie des Card and Payments...

14 février 2020

Pour la première fois, Edenred associe des critères sociaux et environnementaux à l’un de ses instruments de financement

Communiqué de presse • Finance

Pour la première fois, Edenred associe des critères sociaux...

13 février 2020