arrow-thincheckemaillocationphone

Vous êtes ici

29 novembre 2021

Edenred, 7e de la Transat Jacques Vabre en Class40

Emmanuel Le Roch et Pierre Quiroga, l’équipage du Class40 Edenred, ont franchi ce lundi 29 novembre la ligne d’arrivée en Martinique de la 15e édition de La Transat Jacques Vabre en 7e position à 16h 34' 53" (heure de Paris). Le duo d’Edenred, l’un des grands animateurs de la course, a mis 22 jours 03 heures 34 minutes et 53 secondes pour parcourir les 4 600 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 8,62 nœuds mais il a réellement parcouru 5 470 milles à 10,30 nœuds. Une première transatlantique bien menée pour l’équipe d’Edenred dont le Class40 a été mis à l’eau en juin dernier.

Les déclarations à l’arrivée des marins

Emmanuel Le Roch, skipper : « Je suis heureux d'être arrivé et satisfait de cette 7ème place, nous avons vraiment tout donné. La nuit dernière nous a fait beaucoup de bien avec près de 20 nœuds de vent, nous avons pu attaquer à fond pour arriver de jour. Je suis content du bateau, nous n’avons pas eu de casse à part un safran qui ne se relève plus depuis le Cap Vert. Il faut dire que nous n’avons pas eu l’occasion de tirer sur le bateau. D’ailleurs, nous n’avons pris qu’un ris, pendant deux heures, sur l’ensemble de la Transat, c’est inédit. Je suis heureux d’avoir partagé cette transat avec Pierre, nous avons eu de beaux échanges et nous étions complémentaires. Pierre était axé sur la météo, en fin stratège, et moi plutôt concentré sur la bonne marche du bateau. La Class40 est une classe très homogène, le match était passionnant. Nous avions l’impression d’être sur un Spi Ouest-France pendant trois semaines ! Je remercie Edenred mon partenaire et toute l’équipe, l’accueil par Basile et le Mini Edenred au Rocher du Diamant était formidable. Nous formons une belle équipe, je suis fier de ce que nous avons mis en place depuis 2018. »

Pierre Quiroga, co-skipper : « Nous venons de vivre une belle et longue transat. C’est une superbe aventure humaine et sportive. Le parcours était exigeant, avec des regroupements au Raz de Sein, au Cap Vert et même ensuite au milieu de l’Atlantique qui ont offert un match incroyable avec nos concurrents. Nous sommes descendus tout proche du Pot au Noir par 9 degrés Sud et nous avons rallongé la route de quasiment 1 000 milles sur la distance théorique, un choix audacieux qui aurait pu nous mener à la victoire. Le Class40 est un bateau qui use moins que le Figaro mais le retour à terre, aux côtés du team Edenred va nous faire du bien. Après avoir passé 170 jours en mer cette année, je suis heureux que cela se termine en beauté par cette belle arrivée à Fort-de-France. »

Bertrand Dumazy, Président-directeur général d’Edenred, déclare : « Bravo à Emmanuel et Pierre, qui ont navigué avec ambition, courage et détermination. Malgré les difficultés rencontrées, et des alizés capricieux, ils ont porté avec panache les couleurs du Groupe Edenred et fait vibrer nos 10 000 collaborateurs. Cette Transatlantique était la première course d’envergure pour notre nouveau bateau et pour ce tandem de marins. Nous avons hâte de poursuivre l’aventure, et de relever ensemble nos prochains défis. »
 

Crédit photo : Jean-Louis Carli/Alea
Crédit photo : Jean-Louis Carli/Alea

 

Retour sur les trois semaines de course du Class40 Edenred

Un départ aux avant-postes 

Dimanche 7 novembre à 13h27, Emmanuel Le Roch et Pierre Quiroga réalisent un superbe départ au Havre dans des conditions météo musclées.

Un vent soutenu, de la mer, de fabuleuses couleurs devant les falaises d’Étretat et l’équipage d’Edenred enroule la bouée de dégagement dans le trio de tête, devant une flotte de Class40 impatients de se livrer un match sans précédent sur l’Atlantique. Avec 45 concurrents, cette classe est de loin la mieux représentée sur cette Transat Jacques Vabre. Quelques heures plus tard, le vent tombe totalement. S’ensuivra alors des heures de manœuvres à vitesse réduite pour sortir de la Manche. Emmanuel et Pierre franchissent la pointe bretonne en 25e position avant de revenir rapidement dans le peloton de tête dans le Golfe de Gascogne.

Sept jours sur le podium 

Plus à l’aise dans du vent, l’équipage d’Edenred ne lâche rien et monte sur le podium provisoire dès le 11 novembre. Troisième au passage du Cap Finisterre, Manu et Pierre s’offrent régulièrement la tête de la course au gré des classements. Les passages de l’île de Madère puis des îles Canaries se déroulent sans encombre. Ils ne quitteront plus le trio de tête jusqu’au 18 novembre. Avant de s’attaquer à la traversée de l’Atlantique, devant les étraves des Class40 se dresse alors un casse-tête Cap Verdien.

Le vent est de nouveau aux abonnés absents, c’est l’heure de faire des choix. Passer entre les îles de l’archipel quitte à risquer les dévents des îles mais tout en restant sur la route la plus directe vers la Martinique, ou plonger dans le Sud et rallonger la distance au but pour bénéficier de plus de vent. Compétiteurs, Pierre Quiroga et Emmanuel Le Roch font le choix audacieux de l’option Sud. Malheureusement, le vent ne sera pas aussi fort que prévu et cette opération ne sera pas payante pour le tandem du Class40 Edenred, contraint de se recaler sur le reste de la flotte quatre jours plus tard.

La suite ? Une course de lenteur jusqu’à la ligne d’arrivée. De jour comme de nuit, rivés à la barre de leur monocoque rouge et blanc, Manu et Pierre ont cherché à exploiter la moindre bascule de vent, le moindre nuage pour finalement couper la ligne d’arrivée en 7e position, sans regrets, avec la sensation d’avoir tout donné.

 

À la une

Actualité • Développement

Edenred France s’associe à Betterway pour accompagner les...

20 septembre 2022

Communiqué de presse • Développement

Edenred élargit son offre à destination des Comités Sociaux...

12 septembre 2022

Communiqué de presse • Communication

Edenred fait son entrée dans l’indice Euronext CAC 40 ESG®

9 septembre 2022

Actualité • Développement

Edenred lance une solution innovante de carte carburant...

26 août 2022

Actualité • DreamTeam voile

Basile Bourgnon au départ de sa première Solitaire du Figaro

17 août 2022