arrow-thincheckemaillocationphone

Vous êtes ici

17 février 2022

Baromètre FOOD – Edenred

À quoi ressemblera la pause-déjeuner des Français et des Européens en 2022 ? 

Coordonné par le groupe Edenred, le programme européen FOOD (Fighting Obesity through Offer and Demand) a pour objectif d’agir en faveur d’une alimentation équilibrée durant la journée de travail à travers différentes actions. Intégré à ce programme, le baromètre FOOD analyse chaque année les habitudes des salariés et les pratiques des restaurateurs autour de la pause-déjeuner. 

13 pays44 000 salariés>1 000 restaurateurs

En 2021, Edenred et ses partenaires ont interrogé en Europe plus de 44 000 employés et plus de 1 000 restaurateurs dans 13 pays afin d’étudier les évolutions de la pause-déjeuner européenne. Cette édition met en lumière 3 grandes tendances, qui ont émergé ou ont été renforcées à la suite de la pandémie de Covid-19 et des différents confinements : la digitalisation de l’offre et des usages, l’importance d’une alimentation saine et équilbrée et une préoccupation croissante des salariés comme des restaurateurs concernant le gaspillage alimentaire.

Arnaud Erulin, Directeur général Solutions d'avantages aux salariés d’Edenred, déclare : « Leader mondial du marché des titres-restaurant et de sa digitalisation, Edenred est un observateur privilégié et un acteur des évolutions de la pause-déjeuner à travers le monde. Déployées dans une trentaine de pays, nos solutions digitales pour l’alimentation, comme Ticket Restaurant®, améliorent le quotidien au travail, favorisent une alimentation de qualité et soutiennent l’activité et l’emploi dans la restauration. Le baromètre FOOD vise à mettre en lumière les grandes tendances qui animent le secteur, et nous aide à imaginer les solutions d’Edenred de demain tout en sensibilisant nos utilisateurs et nos commerçants partenaires à l’importance d’une alimentation équilibrée et responsable. »
 

Tendance n° 1 :
Le digital et la livraison de repas s’imposent à la pause-déjeuner

Déja identifiée comme une tendance forte et durable dans la précédente édition du baromètre FOOD Edenred, la livraison de repas fait désormais partie du quotidien des utilisateurs : en 2021, plus de 67 % des salariés européens interrogés ont ainsi eu recours à la livraison de repas et au « click and collect », au bureau ou en télétravail. La France se situe d’ailleurs dans la moyenne des pays interrogés avec 65 % de salariés français ayant utilisé un service de livraison.

Toutefois, le développement de la livraison n’est pas synonyme de disparition du service à table, puisque la majorité des salariés interrogés prévoit à la fois de continuer à commander en ligne et de se rendre au restaurant. Pour concilier les deux, les solutions de titres-restaurant digitalisées comme la carte Ticket Restaurant® d’Edenred sont plébiscitées par les salariés (81 %). Compatible avec plus de 70 plateformes de livraison, la solution Ticket Restaurant® d’Edenred est en effet parfaitement adaptée aux nouvelles habitudes de consommation et permet de déjeuner au restaurant aussi bien qu’au bureau ou en télétravail – sur place, à emporter ou en livraison.

Conscients de cette tendance, les restaurateurs se sont adaptés en adoptant de nouvelles solutions digitales. 48 % des restaurants français utilisent désormais des services de vente à emporter ou de livraison de repas. Ce chiffre a presque doublé depuis le début de la pandémie (il s’établissait à 26 % en 2019).

 

Tendance n° 2 :
Les salariés souhaitent une pause-déjeuner saine et équilibrée

La pandémie de Covid-19 et les confinements ont été l’occasion de prendre conscience de la nécessité d’adopter une alimentation plus saine pour 53% des Européens interrogés, et pour plus d’un Français sur deux. Cette tendance se retrouve dans l’assiette des consommateurs : 25% des salariés français interrogés ont ainsi adapté leur alimentation et déclarent manger mieux aujourd’hui qu’avant la pandémie. Cette tendance a principalement été observée dans les pays du Sud de l’Europe (Italie, Espagne, Portugal).

Naturellement, 74 % des salariés interrogés attendent ainsi une offre de plats plus équilibrée de la part des restaurants. Pour répondre à cette demande, 36 % des restaurants déclarent avoir déjà fait évoluer leurs habitudes et travaillé avec leurs fournisseurs pendant la crise en faveur de produits plus sains et locaux (24 % en France). Si la plupart des restaurateurs interrogés déclarent avoir conscience que leurs clients apprécieraient de voir une offre plus saine, près de la moitié d’entre eux estiment toutefois que cuisiner équilibré coûte plus cher.  

En France, les raisons principales qui motivent le choix de plats plus sains et plus équilibrés sont la santé (à 64 %), suivie de la préservation de l’environnement (à 30 %) et du bien-être animal (à 30 %, plus fort pourcentage parmi tous les pays interrogés après l’Autriche (34 %).

 

Tendance n° 3 :
La lutte contre le gaspillage alimentaire, nouvelle préoccupation des Européens et des Français

Si la livraison et la commande à emporter ont séduit les utilisateurs pendant la crise, la pandémie semble également avoir fait émerger une nouvelle préoccupation : la lutte contre le gaspillage et l’augmentation des déchets alimentaires. 68 % des salariés interrogés déclarent ainsi que la crise du Covid-19 leur a fait prendre conscience de la nécessité de protéger l’environnement, notamment en limitant le gaspillage alimentaire. 77 % des Européens (82 % des Français) interrogés souhaiteraient ainsi favoriser les restaurants qui agissent en ce sens.

Côté restaurateurs, la protection de l’environnement est également un enjeu reconnu : 44 % des restaurants européen ont ainsi mis en place des mesures pour limiter les déchets générés par la livraison de repas et les commandes à emporter.

La lutte contre le gaspillage alimentaire s’inscrit dans trois des 17 objectifs de développement durable de l'ONU. En France, les pertes et gaspillages alimentaires s’élèvent à 10 millions de tonnes par an au 1er octobre 2021, selon le Ministère de la transition écologique.

Edenred s’est engagé dans le cadre de sa démarche RSE à sensibiliser ses partenaires au gaspillage alimentaire. À travers sa raison d’être, « Enrich connections. For good. », Edenred a renforcé cet engagement. Le Groupe s’est ainsi fixé l’objectif de 85 % de commerçants et utilisateurs sensibilisés à l’alimentation équilibrée et au gaspillage alimentaire d’ici 2030.  

Le programme FOOD a également reçu le prix de la « Task Force des Nations Unies pour la prévention et le contrôle des maladies non-transmissibles » au Ministère de la Santé Belge.

Lire le communiqué de presse

 

À la une

Communiqué de presse • Finance

L’Assemblée générale 2022 d’Edenred approuve l’ensemble des...

11 mai 2022

Actualité • Communication

Publications 2022 : une année Edenred placée sous le signe...

11 mai 2022

Actualité • Bien-être au travail

Edenred et Vélib’ Métropole s’associent pour faciliter les...

10 mai 2022

Communiqué de presse • Finance

Chiffre d’affaires du premier trimestre 2022

21 avril 2022

Actualité • DreamTeam voile

Team Edenred : la Solitaire du Figaro et La Route du Rhum...

8 avril 2022