arrow-thincheckemaillocationphone

Vous êtes ici

1 avril 2021

Baromètre FOOD 2020

Comment le confinement a-t-il influencé la pause-déjeuner des salariés et les pratiques des restaurateurs à travers le monde ?

Coordonné par le groupe Edenred, le programme européen FOOD (Fighting Obesity through Offer and Demand) a pour mission d’agir en faveur d’une alimentation équilibrée durant la journée de travail à travers différentes actions. Le baromètre Edenred FOOD analyse chaque année les habitudes des salariés et les pratiques des restaurateurs autour de la pause-déjeuner. 

20 pays40 000 salariés2 300 restaurateurs

En raison du contexte sanitaire, économique et social exceptionnel cette année, le baromètre Edenred FOOD 2020 s’intéresse plus particulièrement à l’impact de la Covid-19 sur l’alimentation des salariés au cours de la journée de travail, notamment en télétravail lors des premiers confinements mis en place entre mars et septembre 2020. Il analyse également les mesures prises par les restaurateurs pour faire face à la crise tout en répondant au mieux aux nouvelles attentes de leurs clients. 

L’étude a par ailleurs été étendue à de nouveaux pays européens (la Bulgarie, la Hongrie, la Finlande, la Grèce et la Pologne s’ajoutent désormais à l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, la France, l’Italie, la Roumanie, la Slovaquie, la Suède), et pour la première fois à l’Amérique latine (Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Mexique, Perou) ainsi qu’à l’Asie (Taiwan). 

Au total, plus de 40 000 salariés et 2 300 restaurateurs dans 20 pays ont donc été interrogés par Edenred et ses partenaires dans le cadre du Baromètre FOOD 2020.

Pour les salariés, comme pour les restaurateurs, le digital est au menu 

Les nouveaux canaux de vente digitaux ont permis aux salariés de continuer à profiter de leurs restaurants préférés pendant le confinement : 72 % des salariés interrogés dans le cadre du baromètre FOOD 2020 déclarent ainsi avoir commandé en restaurant via les services de livraison, de commande à emporter ou de click-and-collect durant cette période. Et 87 % des salariés interrogés souhaitent même que leurs restaurants continuent de mettre à leur dispositon un service de livraison ou de commande à emporter après la crise.

60% des restaurateurs interrogés ont réussi à maintenir leur activité, même partiellement, pendant le confinement grâce à la mise en place des services de livraison ou de commande à emporter. 34 % d’entre eux disposaient par ailleurs déjà de ce type de dispositifs. Malgré tout, 24 % des restaurateurs interrogés ont été contraints de fermer leur établissement temporairement au cours de cette période.

 

Sur site ou en télétravail, l’alimentation équilibrée reste une priorité des salariés

La prise de conscience par les salariés de l’importance d’une alimentation saine, déjà observée lors des précédentes éditions du baromètre FOOD, s’accentue en 2020, malgré le contexte : en effet, 79 % des salariés interrogés déclarent faire désormais plus attention à leur régime alimentaire du fait de la crise.

Si 55 % des salariés interrogés déclarent ne pas avoir modifié leurs habitudes alimentaires malgré la crise, 33 % déclarent avoir profité de la situation pour adopter un régime alimentaire plus équilibré. 12 % des répondants, au contraire ont constaté une dégradation de leur régime alimentaire (quantités plus importantes, plats moins équilibrés), ce qui est confirmé par la baisse de la vente de fruits et de légumes dans certains pays, telle que la Belgique par exemple.

Cette tendance devrait inciter les restaurateurs à adapter leurs cartes puisque 80 % des salariés interrogés souhaitent que les restaurants proposent une offre plus équilibrée à l’avenir. Les restaurateurs, de leur côté, font également part de leur intérêt croissant à recevoir des conseils pratiques pour proposer une offre plus équilibrée.

 

Le titre-restaurant, un allié pour une pause-déjeuner accessible, simple et équilibrée

Pour les salariés interrogés qui en bénéficient, les titres-restaurant représentent une solution importante afin de sécuriser un budget pour leur pause-déjeuner : 65 % d’entre eux estiment ainsi que leur pouvoir d’achat diminuerait sans ce dispositif.

Le titre-restaurant digital, dont plus de 8 salariés interrrogés sur 10 sont satisfaits, s’est révélé particulièrement adapté au confinement et aux nouveaux modes de consommation en permettant aux utilisateurs d’accéder aux services de livraison de repas et de commande à emporter, ainsi que d’effectuer des paiements sans contact, réduisant le risque de contamination. 

Dans un contexte difficile, les titres-restaurant sont également considérés par 76 % des restaurateurs interrogés comme un dispositif ayant un impact positif sur leur activité et par la moitié d’entre eux comme un moyen de fidéliser leur clientèle. 

 

Quelques spécificités françaises

La crise semble avoir eu un impact limité sur les habitudes de consommation des Français lors de la pause-déjeuner : près de deux Français interrogés sur trois déclarent ainsi que la Covid-19 n’a pas modifié leur régime alimentaire. Pour autant, 29 % d’entre eux affirment avoir adopté des habitudes de consommation plus saines et seulement 7 % estiment que leurs comportements se sont dégradés du fait de la crise (contre 10 % en Europe en moyenne). 

La France est l’un des pays dans lesquels les attentes en matière d’alimentation saine sont les plus fortes : 79 % des salariés français souhaitent ainsi que les restaurants proposent une offre plus équilibrée (contre 70 % en Europe en moyenne). Celle-ci ne serait pour autant pas moins savoureuse puisque 67 % des restaurateurs Français interrogés considèrent que les plats sains sont au moins aussi bons que les plats moins équilibrés.

La majorité des restaurateurs français a pu s’adapter pour continuer à opérer pendant le confinement : 44 % d’entre eux ont lancé un service de commande à emporter ou de livraison pendant la crise et 21 % disposaient déjà de ce type de services avant la crise.
 

Lire le communiqué de presse

Télécharger l'infographie

 

 

 

À la une

Communiqué de presse • Finance

Chiffre d’affaires du premier trimestre 2021

22 avril 2021

Communiqué de presse • Nominations

Renouvellements et nominations au sein du Conseil d’...

29 mars 2021

Communiqué de presse • Finance

Dividende 2020 proposé à l’Assemblée générale mixte des...

25 mars 2021

Un nouveau Class40 pour Emmanuel Le Roch, skipper d’Edenred

Actualité • Événements

Un nouveau Class40 pour Emmanuel Le Roch, skipper d’Edenred

23 mars 2021

Communiqué de presse • Développement

Sage et CSI étendent leur partenariat pour proposer une...

10 mars 2021